Espanol Catala English Franais Contacter ETR
Facebook de l'Everest Trail Race 2013 Twitter
Dies
Hores
Minuts
Qualifying Race 2013
MAIN SPONSOR
OFFICIAL SPONSORS
OFFICIAL SUPPLIERS
MEDIA PARTNERS
ORGANIZER
Cerrar

La course

 


L’ EVEREST TRAIL RACE (ETR) est une course à pieds, par étapes, sans rythme imposé et avec autosuffisance au niveau technique. Pendant les 6 six jours que dure l’épreuve, les coureurs devront parcourir une distance supérieure à 160 km, pour un dénivelé total cumulé, positif et négatif, supérieur à 29.000 m. Chaque participant devra porter son équipement personnel et le matériel obligatoire, selon les règles établies par le Règlement de l’épreuve.

L’ETR se déroule dans l’Himalaya au Népal, et plus spécifiquement dans la zone du Solukhumbu, entre 2.000 et 4.100 mètres d’altitude. La course compte six étapes d’environ 22 km., 24km., 37 km., 28 km., 20 km, et 30 km. chacune et avec des dénivelés cumulés quotidiens compris entre 3.200 à 6.600 m d’altitude.

Il s’agit sans aucun doute d’une course exigeante, avec une forte dose d'aventure, adaptée à tous ceux qui souhaitent tester leurs capacités physiques et psychiques, dans un décor extraordinaire. L’ ETR est une course sans rythme imposé. C’est pour cette raison, qu’elle convient aussi bien à des athlètes de haut niveau qu’à des marcheurs en montagne avec une bonne condition physique.

L’ETR, ne constitue pas une course en autosuffisance alimentaire. Les organisateurs sont responsables de l’alimentation et du ravitaillement, tout au long du trajet, jusque dans les campements à chaque fin d’étape. L’autosuffisance n’est prévue que pour le matériel technique d’utilité personnelle et pour le matériel obligatoire (sac de couchage, vêtements chauds, bonnet, couverture thermique, etc…). Ce type de matériel devra être transporté par le coureur durant l’épreuve, ce dernier ayant pris connaissance du rapport de poids du matériel choisi ainsi que des basses températures dans la zone.

Le paysage est sans nulle doute l’un des protagonistes principaux avec l’Everest, le Lhotse, l’Ama Dablam, le Tamserku, le Kangtega, le Makalu, le Kanchenjunga… et constitue aussi un stimulant. La vue des colosses de l’Himalaya apporte, sans doute, une valeur ajoutée à la course elle-même.

L’épreuve est un véritable défi, pour les coureurs, comme pour les organisateurs eux-mêmes. Il est possible d’accéder à la zone, uniquement à pied, comme l’ont toujours fait ses habitants les sherpas, rais, tamangs, etc…qui forment la population du Solukhumbu et constitueront les spectateurs quotidiens ainsi que les collaborateurs de l’épreuve, coude à coude avec l’équipe des commissaires de la course, l´équipe medicale, des chronométreurs, les équipes de logistique, les cuisiniers, la direction de la course, etc.